<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=336991480475850&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Entreprises du BTP : Que faire en cas de difficulté de trésorerie ?

Temps de lecture :
Par Michelle PAYET, le 7 décembre 2020
Avec plus de 20 ans d'expérience en tant que responsable comptable et fiscal, mon rôle principal est d'assurer la conformité de toutes les exigences réglementaires comptables. Je suis également en charge de la gestion et de l'encadrement d'une équipe dédiée à la production des états comptables et financiers.

Même si la crise du COVID-19 n’a pas entraîné la fermeture administrative des entreprises du BTP à La Réunion, celles-ci ont accusées une baisse de 95% de leur activité pendant le confinement (Source : Senat.fr) : de nombreux chantiers ont été interrompus, d’autres n’ont pas été lancés et la commande publique s’est arrêtée.

De ce fait, des difficultés financières ont pu vous impacter, artisans du BTP à La Réunion, avec notamment des problèmes de trésorerie.

Dans cet article, voici quelques pistes pour résoudre vos difficultés de trésorerie.

1. Optimisez la gestion de vos stocks pour gagner de la trésorerie

Une mauvaise gestion de vos stocks peut entraîner des pertes financières importantes, notamment en cas de sur-stockage de matériaux. Si vous n’utilisez pas tous les matériaux que vous avez achetés, vous risquez des pertes financières sèches, car pour certains, ils ont une date de péremption (colle carrelage, enduit, peinture, mastic…)

De même, en cas de rupture de stock, vous perdez du temps à trouver des matériaux que vous n’avez plus et allongez les délais de démarrage de chantiers. Dans ce cas, vous perdez aussi de l’argent.

Afin de trouver l’équilibre, voici quelques astuces :

  • Si vous avez régulièrement besoin de certains matériaux comme le ciment, les blocs français, assurez-vous d’en avoir toujours à disposition.
  • Utilisez un logiciel de suivi de chantiers qui intègre la gestion des stocks pour pouvoir fixer un seuil critique et organiser automatiquement une commande.
  • Afin de réduire vos coûts d’achat, choisissez un ou deux fournisseurs de matériaux BTP qui peuvent vous livrer tous les matériaux dont vous avez besoin dans les délais demandés. N’oubliez pas de négocier les tarifs.
  • Réduisez les stocks de matériaux dont vous n’avez besoin que ponctuellement.

tresorerie-btp-optimiser-gestion-de-stock

2. Relancez les impayés et demandez des délais à vos fournisseurs

Faites le tour de vos clients qui sont en retard de paiement et relancez-les pour le paiement de vos factures.

Selon la loi, il existe dans le cadre de la réalisation d’une prestation ou de vente de marchandises, des conditions de paiement :

  • Paiement à réception : délai d'au moins une semaine, incluant le temps de réception de la facture,
  • Paiement avec délai par défaut : délai maximal fixé au 30ème jour suivant l'exécution de la prestation (en l'absence de mention de délai dans le contrat),
  • Paiement avec délai négocié : des clauses particulières figurant aux Conditions Générales de Vente (CGV) peuvent amener le délai jusqu'à 60 jours après l'émission de la facture. Ce délai peut aller jusqu’à 45 jours à partir de la date d'émission de la facture à condition d'être mentionné dans le contrat.

Avec vos fournisseurs, négociez des délais de paiements inclus dans un contrat pour éviter tout malentendu.

tresorerie-btp-delais-fournisseurs

3. Souscrivez uniquement aux assurances obligatoires

En cas de difficultés de trésorerie, il est nécessaire d’éliminer le superflu. Pour récupérer de l’argent, n’investissez que dans ces 3 assurances obligatoires.

  • La responsabilité civile décennale : Elle vous protège pendant 10 ans des dommages qui compromettent la solidité de l’ouvrage. C’est une assurance qui se contracte avant le démarrage de chaque chantier.
  • La garantie de parfait achèvement : Pendant 1 an après la fin des travaux, vous êtes obligés d’effectuer les réparations liées aux travaux que vous avez effectués.
  • La garantie de bon fonctionnement : Cette garantie concerne le fonctionnement optimal des canalisations, tuyauteries, portes, fenêtres, revêtement. Vous devez obligatoirement réparer les dysfonctionnements qui affectent ces équipements pendant deux ans suivant leur réalisation.

 

4. Faîtes un prévisionnel de vos dépenses indispensables

Un prévisionnel des dépenses est requis, si vous souhaitez améliorer votre trésorerie.

Vous pouvez pour cela avoir recours au plan de trésorerie.

Il vous permettra :

  • De faire la chasse aux dépenses superflues (frais kilométriques à réduire…)
  • De prévoir mois par mois vos dépenses récurrentes

tresorerie-btp-previsionnel-depenses

5. Votre taux horaire est-il le bon ?

Ré-évaluer votre taux horaire pourra vous permettre de réajuster vos tarifs et gagner de la trésorerie. Basez-vous sur les critères suivants pour le remettre en question.

Votre taux horaire inclut-il tous les frais occasionnés ?

  • Les charges de l’entreprise : le matériel, l’essence, la location de vos locaux…
  • Les charges fiscales, sociales, patronales.

Votre tarif horaire est-il à la mesure de votre expérience professionnelle ? Si vous avez une expérience de plus 20 ans dans le métier, il est nécessaire de la valoriser !

Est-il aligné sur celui de la concurrence ? Ce critère est important pour ne pas perdre des parts de marché.

Pensez également à y inclure votre marge.

 

6. Demandez le versement d’un acompte au début de chaque chantier

Afin de bien démarrer un chantier, le versement d’un acompte est indispensable pour assurer le paiement des premières dépenses de matériaux.

Ce qui est généralement constaté, c’est la demande d’un premier versement d’un montant allant de 10% à 20% du total du devis. Cet acompte sert à financer une partie des matériaux.

On voit souvent un second acompte de 30% à 40% lors du démarrage effectif des travaux. Cet acompte sert à payer les premiers travaux et le reliquat des matériaux.

Pensez à le mentionner dans les clauses de votre devis, votre client vous remerciera d’être transparent sur les montants à payer.

tresorie-btp-acompte

Des difficultés de trésorerie peuvent survenir à n’importe quel moment de la vie de votre entreprise du BTP à La Réunion.

Il existe des moyens de récupérer de la trésorerie :

  • Optimiser la gestion de vos stocks.
  • Relancer les impayés et négocier des délais de paiement auprès de vos fournisseurs.
  • Investir uniquement dans les assurances obligatoires.
  • Faire un prévisionnel de vos dépenses indispensables.
  • Recalculer le taux horaire de vos prestations.
  • Demander systématiquement le versement d’un acompte au début de chaque chantier.

 


Vous souhaitez en savoir plus sur la gestion financière d'une entreprise de BTP ? N'hésitez pas à consulter notre page dédiée ou à télécharger notre guide comment optimiser la gestion financière de votre entreprise de BTP à La Réunion ?

Nouveau call-to-action

Thèmes : Construction de maison

Commentaires