[Réalisation] Un vent de renouveau souffle sur le parc éolien de la Perrière !

Temps de lecture :
Par Jonathan Tirel, le 3 mai 2022
En tant que spécialiste du béton, je contribue chaque jour à faire de Teralta une référence pour les majors du BTP. La fiabilité, la réactivité et la qualité sont des valeurs qui m'animent au quotidien pour mener à bien les grands projets de construction de demain.

Le parc éolien de la Perrière, dans les hauteurs de bagatelle à Sainte-Suzanne, est le principal site de production d'énergie éolienne à La Réunion. Appartenant à la Société TotalEnergies Renouvelables France, il est composé de 37 éoliennes mis en service en 2005. Jusqu'à l’année dernière, le parc produisait chaque année environ 10 GWh d’énergie verte.

Partie intégrante du paysage réunionnais depuis plus de 15 ans, les 37 éoliennes du parc ont été démantelées en vue de leur remplacement par de nouvelles éoliennes, moins nombreuses mais plus performantes.

Eiffage Réunion s'est vu confier l'ensemble des travaux de terrassement, voirie et génie civil, à mener à bien et à finaliser d'ici la fin d'année 2022. Les équipes d'Eiffage ont ainsi pu travailler conjointement avec les équipes Teralta à la fois sur les bétonnages, mais aussi la mise en œuvre des granulats.

Petit tour d’horizon de ce vaste chantier !

 

 

1.   Moins d'éoliennes, plus de productivité ! 

La puissance des éoliennes a augmenté au fil du temps. Avec moins d’éoliennes, il est désormais possible de produire la même quantité d’électricité que 2 voire 3 anciennes machines. Ainsi, la production d'électricité est multipliée par 5 ! 

Pour maximiser l’exploitation de son parc, TotalEnergies Renouvelables France, s'est lancé dans le renouvellement de ces machines arrivant en fin de vie. Les éoliennes démantelées sont remplacées par de nouvelles plus performantes, plus puissantes, capables de générer plus d’électricité.

Les 37 éoliennes bipales de 10 mégawatts laissent place à 9 éoliennes tripales, d’une puissance de 20 mégawatts et d’une capacité de production annuelle comprise entre 40 et 50 GWH, soit l'équivalent de la consommation électrique annuelle de 35 000 réunionnais.

De 130 mètres de haut en bout de pale, ces éoliennes bénéficient d’avancées technologiques leur offrant une meilleure adaptabilité au climat tropical et notamment une meilleure endurance face aux cyclones. 

 

2.   Du béton pour réaliser les massifs de fondations destinés à accueillir les éoliennes

Pour lester et assurer la stabilité des éoliennes, pesant plusieurs tonnes chacune, des emprises au sol sont nécessaires.

Ces fondations sont constituées de béton, coulé au fond d’une excavation conséquente et recouvertes de granulats et de terre.

Teralta s’est vu confier la fourniture et la mise en place à la pompe du béton dans les massifs de fondation. Chaque socle absorbe 330 de béton.


Des bétons spécifiques pour un chantier spécifique

Pour rester conforme au cahier des charges, Teralta a proposé un béton spécifique, préparé selon une formulation et un dosage approprié. Le béton a été étudié pour limiter la chaleur d’hydratation. Ce phénomène peut survenir en cas de surchauffe du béton, lors de sa prise, et être aggravé par l’effet de masse. Ce sont des bétons bas carbone (C35/35, pour l’assiette et C40/50, pour le fut) qui ont été retenu et réalisés avec un ciment CEM III PMES.


Des cadences de coulage serrées

De très gros volumes de béton ont été fourni pour réaliser en une seule fois les massifs de fondations. Et ce, sans reprise de coulage, avec des cadences serrées sur une plage horaire de 8h environ.

Les bétonnages ont été effectués pendant la nuit (de 20h à 4h du matin), en raison des températures plus basses requises pour assurer la qualité de la structure.

Dans le cadre de cet ouvrage, Teralta a fourni près de 3000 m³ de béton.


Un service et une organisation logistique performants

Notre valeur ajoutée, en tant que producteur de béton prêt à l’emploi, a été de fournir à notre client un service et une organisation logistique performante :

  • Afin de respecter la cadence de coulage imposée par les contraintes du chantier, d’au minimum 45 /heure, 3 équipes de production ont été mobilisées sur nos centrales de Sainte-Marie et de Saint-André.

  • 1 équipe qualité assurait des contrôles fréquents du béton en centrale et sur chantier pour garantir sa résistance, sa température et sa plasticité.

  • 16 camions toupies et 3 pompes d’une amplitude de flèche de 36/38 mètres ont été déployés.

La bonne coordination des équipes et des livraisons a permis d’assurer une cadence de coulage de 60 /heure.

3.   Des granulats pour réaliser les accès nécessaires à l'acheminement des éoliennes

Une importante organisation logistique

 

Les composants d’une éolienne sont très lourds et très longs. Pour acheminer les 9 aérogénérateurs jusqu'à leur emplacement, une importante adaptation logistique s’impose, notamment : 

  • La création et l’aménagement de pistes d’accès pour les grues, convois exceptionnels, nécessitant 500 m de nouvelles voies et le renforcement de 2.2 km de voies sur environ 2m.

  • La création de bypass, permettant d'éviter les virages trop prononcés sur le circuit prévu en empruntant des terres agricoles moins périlleuses.
    1
    000 m de voies agricoles stabilisées ont été provisoirement créés pour permettre l’accessibilité des convois (soit une superficie de 4 500 m2).

Au total, ce sont plus de 50 000 tonnes de granulats, dont 1 000 tonnes de graves recyclés, qui ont été fourni pour la création des pistes d’accès, des zones de stockage et bases vies, des bypass et pour le remblaiement des massifs de fondations.


La revalorisation des massifs de fondation des anciennes éoliennes

Les fondations bétons des anciennes éoliennes, ont été déconstruites et acheminées sur le site de Teralta afin d'être revalorisées.

La revalorisation des déblais de chantier est fondamentale pour nos constructions de demain. Cette revalorisation permet des chantiers plus responsables qui s'ancrent dans une véritable économie circulaire.

Les déblais de chantier récupérés par Teralta sont valorisés pour produire les granulats recyclés TERANEO. Les produits Teranéo sont des alternatives aux granulats naturels et contribuent à préserver les gisements naturels de notre île. 

Transformés en granulats recyclés du type 0/80 ou sable de remblai, ces derniers sont utilisés pour tous types d'applications pour le terrassement ou la VRD.

Près de 3 000 tonnes de matériaux inertes provenant du parc de la Perrière sont concernés par ce processus de transformation. 

 

4.   Le chantier en images

A ce jour, toutes les fondations sont achevées. Ne reste plus qu’à installer les éoliennes récemment arrivées à La Réunion.
Ci-dessous, des images de ce chantier fastidieux, prévu pour durer encore 8 mois.
 
IMG_0513


Pour réaliser les massifs de fondation des éoliennes, environ 100 kg d'armatures sont nécessaires par de béton.


Resized_image_2a914d17-597a-4c53-b617-ba8b626c1c4d20220219_095148

Un massif de fondation d'éolienne nécessite la mise en œuvre d'environ 330 de béton.

20211113_050540

 

IMG_0509

Coulage du béton : le massif de fondation d'une éolienne mesure environ 16 m de diamètre.

86199C85-7496-4F97-AA92-9B35F37D1981

Le mat mesure 80m de haut. Sa hauteur maximale en bout de pale est de 135m. 
 

457F75F7-C72D-4B2E-876C-E8BEC676FA0B

Une pale d'éolienne mesure 50m et pèse 10 tonnes !

51CAC3B7-FA07-4976-9E48-9A8CCA1C0891

 

Il aura fallut pas moins de 5 jours pour décharger l'ensemble des éléments du bateau arrivé dimanche 17 avril 2022.

 

Le parc tournera à tout vent et brassera ses premiers alizés en décembre 2022.

Félicitations à toutes les équipes TotalEnergies Renouvelables France, Eiffage Réunion, toutes les parties prenantes de ce chantier ainsi que les équipes Teralta qui ont contribué à faire de chantier exceptionnel une réussite !

 

 

Thèmes : Vie d'Artisan BTP, Actualites Teralta

Commentaires